Livraison OFFERTE à partir de 50.00 EUR d'achat

Commencer la compétition en équitation : Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Publié par Marion Lacourarie le

Commencer la compétition en équitation : Quand ? Comment ? Pourquoi ?

 Vous êtes cavaliers depuis un petit moment ? Vous aimeriez vous orienter vers de la compétition mais vous ne savez pas trop comment faire ? On va essayer de répondre au maximum à ces questions ...

 

A partir de quand je peux commencer les compétitions et sous quelles conditions ?

En France, selon donc les règlements de la FFE, tous cavaliers peut commencer la compétition dès qu’il a obtenu son galop 2. Il est nécessaire également d’avoir une licence de la Fédération française d’équitation (qui permet notamment d’être assuré en cas d’accident...)

Cette licence peut être obtenu auprès des centres équestres, elle a un coût à l’année d’une trentaine d’euros.

En ce qui concerne le niveau, le mieux est de s’adresser à son moniteur d’équitation, qui est la personne la plus apte à juger du niveau du cavalier.

 

Quel est l’intérêt de commencer la compétition ?

Selon les mentalités de chacun, les objectifs en compétition peuvent être bien différents :

Si vous commencez à bien bosser à la maison, vous vous entendez bien avec un cheval (ou plusieurs) tout se passe plutôt bien, avant de penser à augmenter tout de suite les hauteurs ou la technique, il peut être intéressant d’envisager la compétition comme un nouveau défi à relever !

En effet, il faut tenir compte qu’enchainer une reprise de dressage ou un parcours d’obstacles au club, dont on connaît tous les recoins de la carrière, et enchaîner un parcours en concours dans un lieu que l’on ne connaît pas, avec du monde autour, de la musique, etc, c’est très différent !

Cela donne de nouvelles expériences et souvent beaucoup d’histoire à raconter ! Le tout est de commencer en pensant au loisir avant de penser aux résultats, en niveau poney ou club le but est surtout de ressortir avec le sourire.

La compétition est un bon moyen d’avoir un avis extérieur sur notre monte, et donc de valider un peu plus son niveau. En concours de dressage, ou encore en concours de hunter, des protocoles sont remis aux cavaliers, afin de leur donner des notes selon les figures réalisées mais aussi selon la tenue du cavalier, le comportement du cheval, ainsi que d’autres critères.

 

Quel prix pour sortir en concours ?

Souvent lorsque l’on monte en club, on paye un prix pour le concours à son moniteur. Si c’est lui qui vous engage, il a toutefois un montant à reverser au club organisateur pour l’engagement. Ce prix varie selon la discipline et selon le niveau de l’épreuve. Pour du niveau club, il faut compte une dizaine d’euros pour du CSO ou du Hunter, ou environ 25 euros pour le concours complet d’équitation.

Cependant, il n’y a pas que l’engagement à payer ! Si vous commencez, c’est sûrement votre minteur qui va vous emmener, et à moins que vous ayez un cheval, il vous prêtera un cheval du club. Le prix du concours va donc comporter : l’engagement, la location du cheval (il faut bien qu’elle mange cette bête...), le transport (qui peut varier selon le lieu du concours), et le coaching également.

Suivant les clubs, vous allez donc payer plus ou moins cher... Comptez toutefois entre 40 (si vous ne faites qu’une épreuve) et 80 euros selon la discipline, le niveau, et le nombre d’épreuves faites.

 

Y a-t-il un code vestimentaire ?

En concours, une tenue spécifique est généralement exigée... Dans la plupart des cas, un pantalon blanc, avec une veste de concours sont souvent demandés même si pour certaines épreuves, comme le hunter, le pantalon blanc n’est pas obligatoire.

Dans de prochains articles, nous détaillerons ce point selon chaque discipline...

Quoiqu’il arrive et que ce soit pour le cavalier ou pour le cheval, des tenues propres et en bon état sont absolument obligatoire sous peine de sanction...
Certaines épreuves exigent même des éléments de protections, comme en cross où le gilet de protection est obligatoire. La bombe quant à elle est OBLIGATOIRE sur toutes les épreuves.

 

 

Ai-je besoin de matériels spécifiques ?

Pour sortir en compétition, il faut penser à soi : sa tenue de concours, de quoi se changer en cas de mauvais temps ou de chute (sans vouloir porter malheur aha !). Il faut aussi penser à son équidé ! équipement classique, comme la selle, le tapis, le filet, les guêtres, mais aussi une ration suivant la durée du concours, un seau pour apporter de l’eau, et puis des produits d’entretien, comme la trousse à pharmacie, les brosses et autres produits. Pour transporter tout ça ? Une solution... Le sac à dos Galoper, pile dans le thème !

 

Que peut-on gagner ?

Et bien tout dépend du niveau dans lequel on sort ! Dans les épreuves poney et club, les lots sont le plus souvent des petits objets, jouets, gadgets que les clubs organisateurs obtiennent gratuitement ou à bas prix dans divers magasins. Ces lots sont souvent accompagnés d’un flot, que les cavaliers aiment souvent exposer fièrement chez eux. Pour les trois premiers de chaque épreuve, il est même possible d’avoir une médaille, et une coupe !

A plus haut niveau, c’est souvent de l’argent qui est touché par les gagnants, cela va du remboursement de l’engagement, jusqu’à des sommes bien plus importantes au plus haut niveau.

En bref :

 Si vous voulez découvrir de nouvelles expériences, vous faire plaisir sur d'autres terrains qu'au centre équestre ou encore découvrir de nouvelles aventures, la compétition est certainement ce qui vous ravira le plus ! Alors à vos bottes, on met le pied à l'étrier et on s'entraîne pour en remporter des flots et des médailles ! 

 

Si vous avez plus de questions, envie de partager des expériences, ou juste envie de discuter, vous pouvez me retrouver sur mon compte Instagram @equestr_yon , à très vite ! 

 

Equestr_Yon


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.